Une saison graphique 06.05 — 15.06

Macula

Macula est devenue une maison d’édition en 1980 après avoir été une revue. L’objectif était alors de mettre à disposition du public les grands textes des théoriciens de l’histoire de l’art. Dès lors une ambitieuse politique de traductions est mise en place, doublée d’un appareil critique adapté. En plus de cette mise à disposition des grands classiques de la critique de l’art, les éditions Macula offrent à de jeunes théoriciens la possibilité de faire connaître leurs travaux.

En 2010, Véronique Yersin a proposé au studio genevois Schaffter Sahli de repenser l’identité graphique globale des éditions Macula. Cette entreprise d’envergure incluait bien sûr une refonte totale de la maquette des ouvrages. La réponse du studio, aussi originale que radicale, a consisté en un système qui n’a pas varié depuis. Les textes, suivant leur volume, sont distribués entre quatre collections, de taille et de couleurs différentes, mais dont la maquette est strictement la même ; une seule police de caractère est utilisée, le corps du texte diminuant progressivement entre la première de couverture, et l’index, en passant par les gardes et le texte courant.

Ce travail a été lauréat du concours des plus beaux livres suisses en 2011.

editionsmacula.com

Les éditeurs

Allia, B2, B42, Book Works, Browns Editions, Cent pages, Dilecta, Éditions 205, Éditions du livre, Éditions MeMo, Éditions Non Standard, Four corners books, Hélium, L’Arachnéen, L’Agrume, L’Échappée, Le Rouergue, Le Tripode, Les éditions de l’Épure, Les Fourmis Rouges, Macula, Manuella éditions, Milimbo, Monsieur Toussaint Louverture, Nai010, Nieves, One stroke, Onomatopee, Open editions, Patrick Frey, Penguin Books, Planeta Tangerina, PPAF éditions, Roma publications, RVB Books, Spector Books, Spheres, Tombolo Presses, Tusitala, Unit editions, Visual editions, Ypsilon, Zones Sensibles, Zulma et Irma Boom.

En savoir plus sur l’exposition.